AMÉNAGEMENT DE 

L’ENTRÉE SUD -  AVENUE CHARLES DE GAULLE

Le chantier de réaménagement de la voie qui, de la sortie d’autoroute, jusqu’à Sainte-Anne, permet l’accès à la ville, s’est terminé en octobre 2017. Désormais, l’entrée sud se fera par un giratoire.

À VENIR

EN COURS

TERMINÉ

2017

Deux objectifs essentiels pour ce chantier : l’embellissement et la mise en sécurité. D’emblée le rond-point va casser la vitesse des véhicules sortants de l’autoroute ; il marque aussi cet accès par un espace paysager.

Ont été livrés des stationnements longitudinaux et des espaces verts. Visibilité améliorée et arrêts de bus sécurisés se complètent de ralentisseurs, en particulier au carrefour de la Croix de Malte et à proximité de la boulangerie.

C’est donc un véritable boulevard urbain qui a été livré.

Avec ce chantier s’achève l’embellissement d’un des trois grands accès de Martigues.

Voici la liste des travaux réalisés durant le chantier qui aura duré 10 mois :Réfection de la voie, création de trottoirs et de places de stationnement, éclairage public et mise en discrétion des lignes EDF et France Telecom sont réalisés, en plus de la construction d’une placette traversante au niveau de l’intersection menant vers le Pati et la Croix de Malte. Mais également, réduction de l’emprise de la chaussée existante, mise aux normes  des trottoirs existants pour les personnes à mobilité réduite (PMR), création de nouveaux trottoirs PMR, création et modification d’îlots béton,  démolition de l’îlot central , création d'un réseau pluvial pour améliorer l’évacuation des eaux, enfouissement des réseaux et bien sûr, création d’espaces verts pour faire de cette nouvelle voie, une vois sécurisée, aérée et qui permette une circulation plus fluide et un cheminent plus agréable pour les piétons.

Autre modification significative : la création d’un giratoire non loin de la sortie d’autoroute afin de réduire drastiquement la vitesse des véhicules. Enfin, l’éclairage public a été revu sur l’ensemble de cette portion.

 En chiffre


 Cout global de l’opération : 1,8M€