PASSAGE EN ÉNERGIE PROPRE ET AU GAZ 

NATUREL DES CHAUDIÈRES COLLECTIVES DANS LES EQUIPEMENTS MUNICIPAUX ÉCO-RESPONSABLE

La Ville de Martigues est engagée dans une stratégie énergétique ambitieuse dans un contexte global de réduction des dépenses publiques des collectivités et leur absolue nécessité de parcimonie budgétaire. L’enjeu est d’assurer une gestion saine et maitrisée des dépenses d’énergie tout en tenant compte de l’aspect environnemental avec la nécessaire réduction des émissions de gaz à effet de serre. Elle assure une veille constante des services municipaux sur leur consommation et la mise en place d’actions correctives sur site.

À VENIR

EN COURS

TERMINÉ

2020

Les questions environnementales étant au cœur de la politique locale c’est avec une attention particulière que la Ville de Martigues veille à atténuer les émissions de gaz à effet de serre de ses activités en accord avec le Plan Climat Air Energie Territorial élaboré par le Pays de Martigues. 

L’exemple des chaufferies au gaz

Le passage progressif au gaz naturel des chaufferies fuel des équipements de la Ville a permis de réaliser des économies substantielles non négligeables. À titre d’exemple, l’équipement des écoles Antoine Tourrel et Canto-Perdrix ainsi que du gymnase Gérard Philippe ont permis une économie de 51 000€ en 2014.

Une somme s’intégrant dans les 363 000€ d’économies globales réalisées sur la même année grâce à des choix d’actions efficaces et pragmatiques au travers notamment d’une approche contractuelle de l’optimisation énergétique. En effet, la mise en place de marché d’appel d’offres de gaz a permis de diminuer de 20% le prix du KWH gaz soit une économie de 66 000€/an sur l’ensemble des contrats de la Ville.

Le passage au gaz des chaufferies fuel des écoles Aupècle et Daugey et du gymnase Tranchier en 2015, ont permis une économie globale attendue de près de 35 000 €/an pour environ 200 000 € d’investissement (les investissements les plus rentables ayant été programmés en premier).

Un renouvellement au gaz encore plus évident quand on sait qu’une chaufferie au gaz émet 25% de CO2 en moins par rapport à une chaufferie fuel de puissance équivalente.

L’exemple de la chaufferie bois de Canto-Perdrix

Inauguration de la chaufferie bois du réseau de chaleur de Martigues, vendredi 5 février 2016.

« La construction de cette chaufferie au bois s’inscrit pleinement dans une stratégie de réduction de la dépense publique, tout en apportant le meilleur service aux citoyens et dans un souci constant de respecter l’environnement. » 
Gaby Charroux, Maire de Martigues

 L’ambition de la Ville est de faire du réseau de chaleur existant un nouveau réseau exemplaire, modernisé, vertueux et plus étendu.

 Cette réalisation répond à plusieurs enjeux :

  • Économique immédiat, grâce à une solution permettant de baisser le tarif de vente de chaleur de 10% à l’ensemble des abonnés actuels,
  • Économique à moyen et long terme, grâce à l’utilisation de l’énergie bois permettant de s’affranchir en partie des évolutions à la hausse des énergies fossiles,
  • Environnemental, en réduisant les émissions de CO2 de 59% par rapport à la situation actuelle (hors cogénération),
  • Écologique, en participant à l’entretien des parcelles forestières de la région grâce à la mise en place d’une filière bois locale et en inscrivant la Ville de Martigues dans une démarche de développement durable grâce à un mode de distribution optimisé et performant, et à l’énergie biomasse, une énergie de substitution propre et renouvelable.